ASSURANCE-VIE : DU NOUVEAU CONCERNANT LES PRELEVEMENTS SOCIAUX

janvier 8, 2011 Publications No Comments

Paru dans la revue DROIT & PATRIMOINE Janvier 2011

Les contrats d’assurance-vie font l’objet d’une fiscalisation progressive au fil du temps. Le législateur a désormais décidé d’étendre les prélèvements sociaux aux gains générés par le placement préféré des Français.
Depuis le 1er  janvier 2010, les contrats d’assurance-vie  sont assujettis, lors de leur dénouement par décès, aux prélèvements sociaux (1). Une instruction fiscale du 15 novembre 2010 est venue commenter ces nouvelles dispositions (2).

Au même moment, le projet de loi de finances (PLF) pour 2011 édicte de nouvelles mesures conduisant notamment à l’assujettissement  aux prélèvements sociaux, dès leur inscription en compte, des produits du« fonds euros » d’un contrat multi supports. Alors que l’instruction  fiscale apporte quelques réponses aux interrogations que la pratique avait soulevées, le PLF pour 2011 en amoindrit la portée (3).

… Continuer la lecture

ACTION PAULIENNE : ILLUSTRATION EN MATIÈRE FISCALE

janvier 5, 2011 Publications Commentaires fermés sur ACTION PAULIENNE : ILLUSTRATION EN MATIÈRE FISCALE

Paru dans la Gazette du Palais le 6 janvier 2011

Redressement fiscal – Apport en société – Réduction du gage – Créance du Trésor née antérieurement à l’apport – Inopposabilité de l’apport

Ayant énoncé qu’en matière fiscale, la créance du Trésor naissait du fait générateur de l’impôt et constaté qu’en l’espèce le fait générateur était la perception des revenus au titre de l’année imposable, aux 31 décembre 2003 et 2004, l’arrêt retient qu’au jour de la constitution d’apport litigieuse, le Trésor disposait à l’encontre des époux X d’un principe de créance né antérieurement à l’acte ; qu’ayant en outre relevé que ces derniers étaient tenus de déclarer leurs revenus pour les années concernées et qu’ils avaient été alertés par les observations du  vérificateur, l’arrêt en déduit qu’ils ne pouvaient soutenir avoir été tenus dans l’ignorance du redressement fiscal qui s’annonçait et, qu’en faisant apport des seuls biens immobiliers leur appartenant, ils ont contribué à leur appauvrissement et, par voie de conséquence, à la réduction du gage de leur créancier ; qu’en l’état de ces constatations et énonciations, la cour d’appel a légalement justifié sa décision par laquelle elle a déclaré cet apport inopposable sur le fondement de l’article 1167 du Code civil.

Lire la suite

Conférences

Le 1er décembre 2015

Retrouvez Maître Olivier Roumélian à la chambre de commerce du Luxembourg, pour une intervention sur le thème «How is the french wealth management market doing ».